Rechercher
  • Lilie

TOFINO

Mis à jour : 2 nov. 2018

Après le petit-déjeuner, nous prenons la route pour Tofino, lieu mythique pour le surf situé à l'ouest de l’île. En chemin, nous traversons d'immenses forêts de résineux et des lacs gigantesques. Au détour d'un virage, nous découvrons de magnifiques piscines naturelles jonchées entre de beaux rochers. Nous en profitons pour une bonne baignade matinale et une séance de lézardage avant de continuer notre route. Lorsque nous atteignons les environs de Tofino, nous observons un épais brouillard qui se forme et qui donne un côté assez mystique à cette côte Pacifique que nous rencontrons enfin. Le lieu est très fréquenté et le mois de juillet avec ses vacanciers n'arrange rien. Nous commençons par faire quelques courses et allons ensuite découvrir une plage par laquelle on peut arriver par un petit sentier : Tonkin Beach. Nous profitons ensuite d'une balade à travers bois jusqu'à Third Beach. Au retour nous décidons de trouver du wi-fi et nous allons prendre un apéro au « Wolf in the Fog » où il n'y a absolument aucune connexion mais où nous buvons quelques bières en compagnie d'un serveur québecois fort sympathique. Nous finirons la soirée à Chesterman Beach où nous prenons une douche extérieure froide suivie d'un bon souper au chaud dans Prosper. Pour dormir nous allons nous poster à Industrial Way, une rue peu fréquentée où personne ne nous dérangera. Car, à Tofino, des personnes lambda sont recrutées pour débusquer les gens comme nous qui font du camping sauvage. Nous avons finalement passé une très bonne nuit malgré l'inquiétude de se faire réveiller. Nous réveillons Dylan et allons prendre notre petit déjeuner à la plage de la veille au soir ensuite de quoi, Alex se fait une bonne cession surf à Long Beach. Nous partons ensuite sur les traces d'un bombardier de la deuxième guerre mondiale qui s'est écrasé dans les bois en 1945. Le trail n'est pas officiellement reconnu mais nous trouvons le chemin sans trop de peine et l'exploration est remplie de passages boueux que nous traversons grâce à d’épaisses racines. De multiples rubans accrochés aux arbres nous permettent de ne pas nous égarer car la forêt est vaste. Le site du crash est chouette et l'avion est très bien conservé même malgré la végétation qui reprend ses droits. Nous y restons un bon moment et retournons sur Tofino pour essayer de trouver du wi-fi à nouveau. Nous allons au Shed mais la connexion est défaillante. Nous partons alors souper à Long Beach où nous faisons le plein d'eau et décidons d'aller vers Ucluelet sur un parking gratuit pour passer la nuit. Le lieu est déjà bien investi par de nombreux vans et autres véhicules de loisirs. Nous dormons tout de même sans perturbations.