Rechercher
  • Lilie

BIRKENHEAD

Mis à jour : 2 nov. 2018


Après un bon coup de peinture, la pose de papier décoratif autocollant, la nouvelle étagère ouverte et un monstre coup de ménage, Prosper est prêt à nous accueillir ! Le soir nous célébrons ces avancées dans les projets respectifs de la maison et du pépère avec un bon apéro dînatoire et terminons la soirée autour d’un bon « Cards Against Humanity ». Après une première nuit sans encombres dans le jardin, les dernières finitions et le plein d’eau, de gaz et d’essence c’est parti pour la première longue distance avec notre nouveau copain ! Simon nous a indiqué un très beau lac à 2h30 de route et nous allons dormir sur place. Birkenhead Lake. Nous nous réjouissons de découvrir notre nouvelle vie de nomade. Nous partons en début d'après-midi. Enfin nous allons découvrir les beautés sauvages du Canada ! Nous passons par Whistler et Pemberton. Quel contraste ! D’abord une station hyper touristique sur-fréquentée ( 1/2 h pour faire les quelques kilomètres du village de Whistler) pour arriver dans des villages de natifs qui semblent vivre bien plus humblement. En gros une fois Whistler passé, c’est le calme plat. Et cela nous fait grand bien ! Après avoir bifurqué à Pemberton pour partir vers D’Arcy, nous nous engouffrons encore un peu plus entre les montagnes. Quel pied ! Avant d'arriver au lac, il y a 15 km de route en gravier que Prosper dompte avec aisance et enfin le lac se découvre devant nous. Il est enclavé entre de belles montagnes et même si la fin de journée est proche, il nous révèle encore de belles couleurs. Il faut maintenant trouver un endroit pour passer la nuit car le camping est plein en ce samedi de mi-juillet. Après avoir trouvé une place dans les « Overflows » (emplacements supplémentaires pour des arrivées sans réservation), nous enfilons les maillots et nous rendons aux abords du lac où le soleil commence déjà sa descente derrière les montagnes. Lilie semble tout à coup envahie d'une tristesse passagère qui déclenche quelques larmes malgré l'excitation du moment. Sans doute une réelle prise de conscience de cette vie incertaine pendant ces prochains mois qui nous attend. Alex en profite pour se baigner puis on se remet gentiment ensemble de ces premières émotions. Avec la fraîcheur du soir nous regagnons Prosper et mangeons des sandwiches pour ce premier moment « Into the Wild ». Le rangers nous rejoint pour nous enregistrer, la nuit coûte 22 $. Le froid commence à régner et nous fait vite nous glisser dans le lit et bouquiner.